Ciné'Fil Good Le forum des cinéphages

Ciné'Fil Good le forum de discussions des cinéphiles.
Films, séries, animés, documentaires...
La parole est à vous !
A tout de suite !
Ciné'Fil Good Le forum des cinéphages

Ici on analyse, on argumente, on discute films, séries, documentaires, en toute détente entre passionné(e)s, amateurs et amatrices. A vos claviers! Nous avons du film à retordre...

3 participants

    Free Guy : Il est libre Guy...Y'en a même qui disent...

    Kouak
    Kouak
    Admin

    Free Guy : Il est libre Guy...Y'en a même qui disent...  Empty Free Guy : Il est libre Guy...Y'en a même qui disent...

    Message par Kouak Lun 11 Oct - 15:52

    Salute...

    "Free Guy", que l'on pourrait traduire par "libérez Guy", vu que c'est un prénom, mais aussi par "le mec libre"...car "Guy" a bien évidemment une double signification dans le contexte du film...

    Un mec anodin, figurant dans un jeu vidéo type "Fortnite" (ou autre), un PNJ (Personnage Non Joueur), mais également Guy avec une

    majuscule, car du protagoniste lambda, bouc émissaire des joueurs "physiques" assis devant leurs écrans, il gagnera le statut de meilleur "gamer" en explosant tous les scores...

    P.N.J pourrait également être l'acronyme de "Personne Non Justiciable"...Car, de fait, ils ne possèdent et n'exercent aucuns droits...Si ce n'est, celui de prendre les coups et de se taire... Neutral  

    Film de Shawn Levy, auquel je fais une "bonne" pub "ICI", au sujet d'un autre film... Rolling Eyes

    A posteriori, dans le cinéma, on est plus enclin à pinailler sur ce que l'on réalise, plutôt que sur ceux que l'on produit... pirat

    Bref...Passons... Suspect

    Alors, bien évidement, sans forcer notre imaginaire, la comparaison avec l'oeuvre de Steven Spielberg, le "pop movie" "Ready Player One" coule de source...

    Trop facilement...Car ici, un peu comme le message délivré par la série "Squid game", le pixel se transforme en "chair et en os"...Du moins en conscience...

    Ce n'est pas une quête pour avoir l'hégémonie sur un monde virtuel, mais une recherche de l'éveil, du dépassement de son intellect pré-programmé/formaté...Adam qui croque la pomme quoi !!

    Face à tous ces "dieux", violents et hautains qui tombent du ciel...

    Et puis, d'ailleurs, ça me rappelle une anecdote :

    - Lorsque je jouais à "Call of duty : Modern Warfare" (2ème du nom)...

    Il y a une mission, dans laquelle, votre personnage, infiltré dans un groupuscule terroriste, doit occire les personnes arpentant les allées d'un aéroport...

    J'ai effectué la mission sans tirer sur un seul civil...Je prenais même le temps, en toute discrétion, de descendre quelques "collègues" participants au massacre...

    Des PNJ eux aussi, mais privilégiés, car les balles n'avaient aucun effet sur eux...De plus, que vous participiez ou non à la mission, cela ne changeait rien à son terme...

    Car vous ne pouvez vous soustraire au programme imaginé par d'autres "cerveaux". Une intelligence "artificielle" ou considérée comme telle, comprends la notion de la porte fermée ou ouverte, mais pas "entrebâillée"...


    C'est là que "Guy", interfère, car il dépasse les espérance des concepteurs est s'octroie sa propre autonomie intellectuelle...

    En agissant autrement, de surcroît...

    En libérant ces compères, les autre PNJ, du joug des gamers à la violence exacerbée par tant de facilité à éliminer du "pixel"...

    Pour moi ce film est une réussite, si l'on prend le temps de se pencher sur son message...Si on le regarde par dessus la jambe, c'est un énième "Tron"...(J'ai pas dit un énième "étron") What a Face

    Et d'ailleurs, ce n'est certainement pas par hasard que Taika Waititi y participe...Le personnage imaginaire dans "Jojo Rabbit", évoluant quant à lui, dans la folie meurtrière d'un monde
    bien réel, n'est pas exempt de quelques similitudes...

    "Free Guy" et un monde virtuel dans lequel évoluent des consciences "humaines"...Mais comme le gamin dans "Jojo Rabbit", leur "avatar/skin" est à l'image de leurs croyances, convictions, de ce qu'ils auraient aimé être...

    Et, parfois, cela tourne à une "auto fascination du pire"... Twisted Evil

    Bref...Tout ça pour dire que ce film est bon, réjouissant, frais, pas dénué d'humour et bien entendu, pas dénué d'hommages à la "pop culture"...Cela va de soi... Wink

    Ryan Reynolds excelle dans ce genre de rôle "barré" à la "Deadpool"...

    Ou le moins connu, mais, pour moi, son rôle le plus accompli, celui de Jerry Hickfang, M. Moustache, Bosco, Deer et Bunny Monkey dans "The voices" (2014)

    réalisé par l'excellentissime Marjane Satrapi (Persépolis)...

    A voir, en se disant bien, que même si ce sont des gros, gros co**, nos voisins ne sont pas des PNJ...Quoique... Suspect

    @+  cheers

    Free Guy : Il est libre Guy...Y'en a même qui disent...  Freeg110


    -------------------------------------------------
    Un grand merci à Univers Freebox et CurtiiiiiisNeeeeewtonnnnn Exclamation Wink
    Sleepy
    Sleepy
    Accessoiriste
    Accessoiriste

    Free Guy : Il est libre Guy...Y'en a même qui disent...  Empty Re: Free Guy : Il est libre Guy...Y'en a même qui disent...

    Message par Sleepy Mer 13 Oct - 18:20

    Bonsoir,

    Ça me donne envie de le voir ce film ! Et pour ça:
    A voir, en se disant bien, que même si ce sont des gros, gros co**, nos voisins ne sont pas des PNJ...Quoique...  Suspect
    Tu ne crois pas si bien dire !! Sad

    Je me pose très souvent la question... ont-ils un cerveau ?! Suspect
    Kyle Reese
    Kyle Reese
    Accessoiriste
    Accessoiriste

    Free Guy : Il est libre Guy...Y'en a même qui disent...  Empty Re: Free Guy : Il est libre Guy...Y'en a même qui disent...

    Message par Kyle Reese Hier à 21:49

    Vu et bien aimé sur le coup. C'est bien fait, il y a un petit coté Truman Show je trouve. La réalisation est assez enlevé et j'ai bien aimé la fille (et ça c'est toujours très important pour moi !!!lol)
    . Mais ce n'est pas non plus très original avec le programme d'AI volé, comme dans Tron premier du nom. Ryan Reynolds s'en donne à cœur joie, et c'est assez frais mais inoffensif tout de même. Tient un petit coté Toys Story, les PNG pouvant être considéré comme des jouets avec leur caractéristique propre comme pour les profils des PNG qui s'affranchissent de leur code. Un petit coté Matrix aussi évidement. Bon c'est léger, fun, coloré, bien rythmé mais ça ne reste pas bien longtemps en mémoire tout de même.

      La date/heure actuelle est Ven 22 Oct - 21:58